discographie

Year Zero (album)

Compilation de titres qui ont marqué la scène punk d’Exeter entre 1977 et 2000.
La piste 12 est le titre d’un groupe appelé « Headless Chicken », dont le chanteur était alors un certain Thom Yorke, étudiant bien jeune.

Le groupe est présenté en ces termes :

groupe de la fin des années 80. Une chanson sur l’EP Hometown Atrocities en 1989. le chanteur : Shack et le batteur Martin on donné un coup de main dans les premiers shows de Hometown Atrocities. Les divers membres du groupe ont fréquenté la discothèque Fishtank où l’on avait la rare opportunité d’entendre de la musique punk et alternative dans la ville d’Exeter déjà avant les spectacles de Hometown Atrocities.»
Le guitariste Thom Yorke en est parti pour former Radiohead après avoir quitté l’université pour retourner à Oxford. Le violoniste John Matthias a participé à l’enregistrement de plusieurs de chansons de Radiohead, tandis que l’on retrouve une des chansons du chanteur Shack, cette fois avec son nouveau groupe Lunatic Calm sur la B.O du film ‘The Matrix' »

Sur le premier EP sorti par le label « Hometown Atrocities » , on retrouve plusieurs groupes, alors très actifs sur la scène locale : Headless Chickens, Mad At The Sun, Beaver Patrol et Jackson Penis. Il n’a été sorti qu’en 1000 exemplaires, vendus très vite. Une cinquantaines avaient en plus de la pochette noire et blanc un petit autocollant vert avec cette mention : ‘a disgrace to the corpse of Kylie’ imprimé sur la photo de Kylie Minogue.

Le « groupe » avait 4 membres assez réguliers :

chanteur/basse : Shack (Simon « sHack » Shackleton)

guitare/voix : Thom Yorke

violon : John Mathius

batteur : Martin Edmunds.

Thom et Shack se sont rencontrés dans un bar où ils travaillaient tous les deux, Shack en tant que videur, Thom en tant que DJ. Ce sont leurs visions politiques qui ont rapprochés les deux garçons, ils ont alors décidé de former un groupe : HEADLESS CHICKEN, mais pas encore quelque chose de sérieux, juste pour le fun, peut-être quand même avec l’ambition d’en faire quelque chose par la suite.

Le groupe n’a pas duré plus d’un an, mais il a fait une dizaine de shows. Thom et Shack écrivaient les chansons ensemble, en parfaite ‘symbiose’ selon le second.

Shack explique le rapport du groupe avec le label Hometown Atrocities ainsi :

« Il y avait un collectif anarchiste qu’on a aidé ,appelé Hometown Atrocities, dans le but de récolter de l’argent pour financer des groupes de rebelles. Pour ça on a fait des shows un peu partout dans la ville… ».

Le groupe a été rebaptisé Headless quand ils se sont aperçu que le nom choisi au départ était déjà celui d’un groupe australien. les projets du groupe commençaient quand même à devenir sérieux, et Thom et Shack ont décidé de faire une maquette d’une de leur chanson ‘I Don’t Want To Go To Woodstock’ pour la sortir en single, mais apparemment les K7 de démo ont été perdu, et le projet a été abandonné.

Quand l’année d’étude de Thom a été fini, il a falu faire un choix, et il a décidé de repartir à Oxford pour continuer avec On a Friday… laissant du coup headless… C’était un devoir moral pour Thom, qui a toujours cru en son premier groupe. « C’était comme un arrangement avec les autres membres du groupe, pour qu’ils se consacrent au groupe une fois leur études terminées, comme un pacte… »

Previous post

Amnesiac, chanson par chanson

Next post

Cinnamon girl

No Comment

Leave a reply