news

Hail to the Thief: 15 ans déjà

Voici 15 ans sortait Hail to the Thief…album dont on attend des pépites lors des concerts aujourd’hui!

A cette occasion, Capitol sort une réédition sous forme de triple album (avec les B-sides et les vidéos). Il est temps de réévaluer cet album, engagé, ambitieux, celui-d-après-KidAmnesiac, que certains jugèrent trop long (les mêmes qui trouveront King of Limbs trop court?) ou hétéroclite, quand d’autres y virent le signe ultime que Radiohead n’avait plus besoin de prouver à chaque disque qu’ils pouvaient réinventer le rock.

https://pitchfork.com/reviews/albums/13384-hail-to-the-thief-special-collectors-edition/

Quant à la tournée de Thom Yorke, après Edimbourg, il a ravi Lucy Jones (journaliste fan au NME et au Telegraph) au Roundhouse à Londres: plus que deux jours avant la France

https://www.telegraph.co.uk/music/concerts/thom-yorke-roundhouse-reviewsublime-extraordinary-put-terrific/

Previous post

Hey it's me, I just got off the train

Next post

France, 12 et 13 juin 2018

5 Comments

  1. 10 juin 2018 at 18 h 13 min —

    J’aime tellement cet album !!! Sail to the Moon me rend tout chose. Et Myxomatosis, et The Gloaming, et Scatterbrain… et toutes, en fait.

  2. 10 juin 2018 at 23 h 37 min —

    Excellent album best of. Il parcourt toute leur carrière. C’est l’album le plus hétérogène et quel pied justement de l’écouter tout du long. C’est un album où ils se sont fait plaisir, c’est un album pour les fans où ils étalent tout leur savoir-faire. J’ai toujours du mal avec Backdrifts mais pour le reste…
    La pré-tournée de 2002 est indissociable de l’album. Des setlists à rallonge de malade où chaque concert commençait par 8-10 inédits.
    #foreversalamanca

  3. 11 juin 2018 at 23 h 34 min —

    C’est bien sûr encore un chef d’œuvre…plein de colère et de peur.
    Et même si Thom a reconnu qu’il en changerait peut être les morceaux, proposant l’incroyableThere There en intro et supprimant 4 titres dont Backdrifts et I will , même si cet album est moins novateur que les 3 précédents, il est juste excellent, avec toutes les facettes de la voix de Thom en point d’orgue.
    J’adore les 2 morceaux que Thom aurait supprimés : I will me donne des frissons, et le rythme de Backdrifts est totalement envoutant. Quant à la version live de A Wolf At The Door, elle me laisse à chaque fois KO.
    Un album hétéroclite, peut être, mais c’est ce qui fait toute sa richesse et oui, quel pied !

    Pour finir, à toutes celles et tous ceux qui seront à l’Olympia demain, profitez bien, ce moment sera forcément magique.

    Un jour d’attente de plus pour moi, je suis dans les starting block !

  4. astyl
    13 juin 2018 at 0 h 08 min —

    Sans faire le lien, je me le suis réécouté la semaine dernière et j’avoue avoir eu un nouveau niveau de lecture de cet album « fleuve ».

    Un article « mirroir » chez l’excellent MOWNO:

    http://www.mowno.com/articles/putain-deja/putain-deja-radiohead-fete-les-15-ans-de-hail-to-the-thief/

    Pas trouvé de lien vers la réédition

  5. Owen
    13 juin 2018 at 12 h 10 min —

    Le Transbordeur vient de mettre les dernières places pour le concert de Thom à Lyon sur leur site. Je pense que ça peut en intéresser certains. http://www.digitick.com/thom-yorke-concert-transbordeur-villeurbanne-13-juin-2018-css5-transbordeur-pg101-ri5298757.html

Leave a reply